Chutes Moreau
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Chutes Moreau
Goyave

Chutes Moreau

Rivière et cascade
Sentier de découverte
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

L'eau et l'humidité omniprésentes sur cet itinéraire offrent une végétation luxuriante, dominée par les châtaigniers et les gommiers. La vue à l'arrivée aux Chutes Moreau est à couper le souffle.

Boyer-Peyreleau écrivait, en 1825 : "Goyave est une commune qui possède les plus belles rivières de la colonie, belles et claires, faites non pas pour porter les bateaux, mais baigner les pieds des naïades champêtres".


Les 16 patrimoines à découvrir
Flore

Bois cotelette blanc

Miconia mirabilis a un tronc cannelé à écorce blanche. Bois dur, caractéristique des milieux ouverts (pionniers), il aime la lumière.
On le rencontre souvent le long des chemins au côté des fougères arborescentes ou du bois canon.

lire la suite
Faune

Elénie siffleuse

Reconnaissable au contraste entre sa face supérieure vert olive et sa face inférieure blanchâtre, l'Elénie siffleuse (Elaenia martinica) se nourrit de fruits et d'insectes. Elle fréquente tous les milieux naturels dans les Petites Antilles.

lire la suite
Flore

Palmier montagne

Le Palmier montagne (Prestaea montana) appartient à la famille des Arecacées. Ce n'est pas un arbre malgré sa hauteur, c'est un palmier. Il ne possède pas de tronc mais un stipe comme les fougères. Il peut vivre aussi bien en forêt hygrophile (où il peut atteindre une dizaine de mètres de hauteur) qu'en altitude (où il ne dépasse pas deux mètres).

lire la suite
Faune

"Coucou manioc"

D'une taille de 28 à 31 cm, Coccyssus minor ou Coulicou masqué, est reconnaissable à son bandeau noir sur l'oeil, à sa longue queue étagée et à son bec incurvé vers le bas.

lire la suite
Flore

Gommier blanc

Le Gommier blanc (Dacryodes excelsa) peut atteindre 35 mètres de hauteur. Son tronc et ses racines exsudent, quand ils sont blessés, une résine blanche à forte odeur de térébenthine qui est utilisée traditionnellement comme de l'encens ou pour allumer le feu car elle se consume lentement quelle que soit l'humidité ambiante. Elle aurait pour propriété de chasser les esprits.
Le tronc du gommier était utilisé par les amérindiens pour fabriquer les pirogues (kanawa) et encore aujourd'hui, pour confectionner les bateaux de pêche des populations côtières de nombreux pays tropicaux, dont la Dominique. Les graines de l'arbre sont appréciées des pigeons Ramiers.

lire la suite
Flore

Station de fougères royales

Osmunda regalis, de la famille des Osmondacées, se retrouve en bord de rivière et en sous-bois. Elle constitue un tapis végétal qui donne une ambiance feutrée au lieu.

lire la suite
Flore

Le Résolu

Le Résolu (Chimarrhis cymosa) appartient à la famille des Rubiacées. Il a un bois jaune-orangé très dur. Son tronc droit est pourvu d'une écorce claire et lisse. Ses feuilles sont vert tendre, larges et longues. La floraison arrive en avril-mai et octobre-novembre : la cime se couvre alors de fleurs blanches.
Ce bois était utilisé pour la construction et la fabrication du parquet des cases (maisons créoles), en raison de la robustesse du bois, qui n'est d'ailleurs pas attaqué par les insectes.

lire la suite
Faune

Termitière

Le termite (Nasutiterme costalis) appartient à la classe des insectes.
Les termitières sont des structures fabriquées par les termites, à base de bois qu'elles ont digéré. Ces structures, enterrées ou aériennes, peuvent être accrochées à un tronc d'arbre. Les termites s'en servent de nid, où ils vivent en colonie.

lire la suite
Flore

Châtaignier Grandes Feuilles

Sloanea massoni, ou Châtaignier à grandes feuilles, possède des feuilles d'une soixantaine de centimètres. Il présente des contreforts impressionnants. Ses fruits sont eux en forme de bogue.

lire la suite
Point de vue

Ravine Racoon

Point de vue sur la Ravine Racoon
(NB : racoon est aussi le nom donné localement pour désigner les ratons-laveurs).

lire la suite
Flore

Bwa bandé

De la famille des Euphorbiacées, Richeria grandis, aussi appelé bois-bandé, est une essence de grande taille reconnaissable à ses feuilles coriaces et à son écorce brun rougeâtre. Celle-ci est malheureusement souvent victime de prélèvements abusifs, étant réputée pour ses propriétés aphrodisiaques.
Ses fruits sont très caractéristiques : ils forment de petites capsules ayant l'aspect de raisins verts et qui s'agglutinent en grand nombre sur les branches.
Le bois de cet arbre était utilisé pour fabriquer des charpentes et en menuiserie.

lire la suite
Flore

Acomat boucan

(Sloanea caribaea) appartient à la famille des Elaeocarpacées. C'est un très grand arbre, pouvant atteindre jusqu'à 40 mètres de hauteur. C'est le plus spectaculaire des Sloanea.
Son tronc est nu, à contreforts très importants. Son écorce est brun-rougeâtre, se desquamant (perte de lamelles fines d'écorce) sur les arbres âgés.
Les gens qui fréquentaient la forêt utilisaient autrefois ses énormes contreforts pour abriter leur feu et faire boucaner la viande. Aujourd'hui nous savons que les feux entre les racines ne sont pas bons pour la santé des arbres.

lire la suite
Flore

Goyavier montagne

Eugenia pseudopsidium, aussi appelé Goyavier montagne, appartient à la famille des Myrtacées.

lire la suite
Faune

Crabe cirique

Le crabe cirique est un crabe de taille moyenne. Sa carapace est ovale et aplatie. Adulte, il est de couleur jaune et chocolat ; les juvéniles sont plus sombres, noirs avec des pattes orangées.
Omnivore consommant des graines, fruits et déchets organiques, il peut chasser de temps en temps des proies à sa taille.
Il vit dans les rivières des forêts humides, souvent en altitude. Pour s'abriter, il creuse des terriers peu profonds dans les berges des cours d'eau. C'est le seul crabe de nos rivières qui fait entièrement son cycle de vie en eau douce.

lire la suite
Flore

Mur d'Ailes à Mouches géantes

Asplundia rigida, de la famille des Cyclantacées, porte bien son nom d'"ailes à mouche", car ses feuilles ressemblent aux ailes de l'insecte.
Caractéristiques des sous-bois de la forêt hygrophile, on retrouve trois espèces du genre Asplundia. Deux espèces sont terrestres et une espèce est épiphyte et lianescente (lianes grimpant par des racines aériennes).

lire la suite
Point de vue

Plateforme d'observation

Plateforme d'observation pour un point de vue sur la chute Moreau en toute sécurité (sécurisation suite à un éboulement rocheux au niveau de la paroie fin 2017).
La chute Moreau, 100 mètres de haut, est formée de trois paliers.
lire la suite

Description

Balisage randonnée : jaune.

Le départ de la trace qui mène aux Chutes Moreau est au fond du parking, après les panneaux d'information du Parc national.
Passer le petit pont puis monter l'escalier ; la trace part alors vers la droite.
Le chemin est glissant car boueux et tapissé de racines au sol.
L'itinéraire n'a pas de bifurcation particulière. Il suffit de suivre la trace, en étant toutefois attentif pour ne pas perdre le sentier. On compte plusieurs traversées de rivières tout au long de l'itinéraire ; l'important étant de bien s'assurer de récupérer la trace après chacune d'elle. La plupart du temps il s'agit de traverser (des cairns, petits empilements de pierres, sont généralement disposés de part et d'autre du cours d'eau et peuvent servir de repères) ; d'autres fois, on entre dans la rivière pour la remonter sur la même berge puis ressortir un peu plus loin.
L'entrée dans le Coeur de Parc national est signalée par une pancarte aux couleurs du Parc.
Des parois un peu raides sont situées vers la fin de la trace menant aux Chutes Moreau, au cours de la dernière demi-heure de marche. Des aménagements permettent de les gravir assez facilement en s'aidant avec des cordages.

Après une pause contemplative au niveau de la plateforme d'observation, rebrousser chemin par le même tracé que celui suivi à l'aller.

En revenant au site de départ au niveau du parking, vous pouvez partir à la découverte de la boucle sur pilotis, une invitation à une exploration sensorielle des écosystèmes forestiers (platelage de 400m en forêt).

Départ : Parking Moreau (terminus de la route forestière), Goyave
Arrivée : Parking Moreau (terminus de la route forestière), Goyave
Communes traversées : Goyave

Profil altimétrique


Recommandations

Site actuellement interdit.
Route forestière très endommagée et éboulements suite à la tempête Fiona 17.09.2022.
Arrêté préfectoral du 06.04.2019 portant interdiction de circulation sur la route forestière de Moreau.
Arrêté municipal du 26.03.2019 interdisant la fréquentation et la baignade sur le site des Chutes Moreau.

---
Cet itinéraire est dangereux en cas de pluie.
Ne pas s'y engager s'il a plu la veille ou si le mauvais temps est annoncé. En cas de montée des eaux, ne pas tenter de traverser la rivière, attendre la décrue.
En milieu naturel, la prudence et la vigilance doivent être multipliées, d'autant que la Guadeloupe est soumise à des risques naturels. Adopter un comportement responsable est indispensable pour que la randonnée reste un plaisir !
Attention : parking et baignade non surveillés.

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Lieux de renseignement

Maison de la Forêt

RD 23 - Route de la Traversée, 97170 Petit-Bourg

http://www.guadeloupe-parcnational.fr/fr/des-decouvertes/ou-sinformer/maison-de-la-foret

info@randoguadeloupe.gp

Horaires d'ouverture :

  • En basse saison (du 1er mai au 30 juin puis du 1er septembre au 31 octobre) : du lundi au vendredi : de 9h00 à 16h30 ; fermé le week-end.
  • En haute saison (du 1er novembre au 30 avril puis du 1er juillet au 31 août) : du lundi au samedi : de 9h00 à 16h30 ; dimanche : de 9h00 à 12h30.

Services : point d'accueil, exposition permanente, parking gratuit, aire de pique-nique à proximité. Bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite.

NB : Parkings non surveillés : ne pas laisser d’objets de valeur dans les véhicules.
Localisation GPS : Lat: 16,17600 N - Lng: 61,69280 W.

En savoir plus

Siège du Parc national de la Guadeloupe

Montéran, 97120 Saint-Claude

http://www.guadeloupe-parcnational.fr/fr/des-decouvertes/ou-sinformer/siege-de-saint-claude

info@randoguadeloupe.gp

0590 41 55 55

Horaires d'ouverture au public de l'accueil et de la boutique :

  • Lundi, mardi et jeudi : de 8h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h00
  • Mercredi : de 8h00 à 13h00
  • Vendredi : de 8h00 à 12h30.

Services : point d'accueil, boutique, toilettes, parking gratuit. Bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite.
Localisation GPS : Lat: 16,01634 N - Lng: 61,70753 W.

En savoir plus

Accès routiers et parkings

Localisation GPS du point de départ : Lat : 16,11745 N - Long : 61,62737 W.

Sur la route RN1 à Goyave, ne pas sortir à la direction "Bois Sec / Bonfils / Moreau", mais tourner en direction de "Douville / Chutes Moreau", route C7.
La route rétrécit progressivement et se transforme en route forestière.
Suivre cette route montante sur 8 Km. Se garer au terminus, sur le parking aménagé à côté des carbets.

Stationnement :

Parking Moreau (terminus de la route forestière), Goyave

Accessibilité

Au niveau du parking de départ, un platelage de 400 mètres a été aménagé par l'Office national des Forêts. Il propose une boucle d'interprétation accessible aux personnes à mobilité réduite ainsi qu'aux personnes malvoyantes (panneaux en braille).
Platelage actuellement hors-service.

Numéro de secours :
114

Source


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :