Grand Etang
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Grand Etang
Capesterre-Belle-Eau

Grand Etang

Etang et zone humide
Géologie
Sentier de découverte
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une boucle autour du Grand Etang dans une ambiance feutrée sous les grands arbres de la forêt tropicale humide. Les amateurs d'oiseaux seront ravis de la variété des espèces à observer.

Des bornes jalonnent le parcours. Découvrez les explications détaillées correspondant à ces bornes dans le "Guide de découverte du Grand Etang"
(disponible en téléchargement sur cette page ou livret en vente dans les boutiques du Parc national).


Les 19 patrimoines à découvrir
Flore

Palmier montagne

Prestaea montana est de la famille des Arecacées. Ce n'est pas un arbre malgré sa taille, c'est un palmier. Il ne possède pas de tronc mais un stipe, comme les fougères. Il peut vivre aussi bien en forêt hygrophile (où il peut atteindre une dizaine de mètres de hauteur), qu'en altitude (où il ne dépasse pas deux mètres).

lire la suite
Etang

Le Grand Etang

Etang le plus vaste du massif de la Basse-Terre, les indiens Caraïbes le nommaient "la Grand'eau de la montagne".
Il y a plus de 10 000 ans, une dépression naturelle se créait entre les coulées de lave de la Madeleine et du Morne Boudoute venant buter contre le Morne Dongo. Grâce à son soubassement argileux, donc étanche, cette cuvette naturelle allait rapidement se remplir pour devenir le Grand Etang.
Par l'effet de l'érosion, le Grand Etang va progressivement se combler de matériaux provenant des versants qui le dominent. De plus, à partir des rives et des hauts-fonds, vont se développer des formations végétales qui, à terme, devraient recouvrir la totalité du Grand Etang. Sans intervention humaine (arrachage et fauchage des végétaux, dragage des sédiments), le Grand Etang est, à long terme, condamné à disparaître.

lire la suite
Flore

"Kan'dlo"

Costus spéciosus, de la famille des Costacées ou Canne d'eau, est originaire d'Asie du Sud-Est. Cette plante s'est bien acclimatée aux régions humides tropicales. L'épi rouge brique de la canne d'eau est porté par une tige de 1,50 à 2 mètres de hauteur. Des fleurs boutonnées se transforment en un épi coloré vif, parsemé de fleurs blanches.

lire la suite
Panneau

Borne n°9 : "Les ailes-à-mouches"

Ces plantes herbacées, qui doivent leur nom à leurs feuilles dont le limbe fendu évoque les ailes de cet insecte, sont remarquables dans le sous-bois de la forêt humide.
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Panneau

Borne n°10 : "Le Palétuvier jaune"

Le Palétuvier jaune (Symphonia globulifera) appartient à la famille des Clusiacées. C'est un arbre de la forêt dense humide et/ou marécageuse. Mesurant de 25 à 30 mètres, il a des racines échasses et un tronc à latex jaunâtre. Ses fleurs ont des pétales rouge vif, ses fruits ressemblent à la noix de muscade, ovales et jaunes à maturité. Son bois était utilisé pour les charpentes des maisons et son latex en résine pour la fabrication des bateaux.
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Panneau

Borne n°3 : "Le Gommier blanc"

Dacryodes excelsa peut atteindre 35 m de hauteur, son tronc blanc et ses racines exsudent quand ils sont blessés, une résine blanche à forte odeur de térébenthine qui est utilisée traditionnellement comme de l'encens ou pour allumer le feu, car elle se consume lentement quelle que soit l'humidité ambiante. Elle aurait pour propriété de chasser les esprits. Mais attention, tout prélèvement en coeur de Parc national est interdit. Le tronc était utilisé pour fabriquer les pirogues (kanawa) des amérindiens et encore aujourd'hui, pour confectionner les bateaux de pêche des populations côtières de nombreux pays tropicaux, dont la Dominique. Ses graines vertes sont appréciées des pigeons Ramiers.
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Flore

"Bwa rouj carapate"

Amanoa caribeae, de la famille des Euphorbiacées, est endémique des Petites Antilles. C'est un grand arbre au tronc droit avec des contreforts selon le terrain. Son écorce rougeâtre et les radicelles de la même couleur à la base du tronc sont le signe distinctif de l'espèce. Ses feuilles sont entières alternées et pointues. Ses fleurs forment de petites grappes. Son bois très dur était utilisé pour les charpentes ou en menuiserie.

lire la suite
Flore

Bois cotelette noir

Tapura latifolia, de la famille des Mélastomacées, est un petit arbre dépassant rarement 20 mètres de hauteur, au tronc cannelé. Ses feuilles sont marquées par 5 nervures longitudinales principales, perpendiculaires aux multiples nervures secondaires.

lire la suite
Panneau

Borne n°4 : "Les épiphytes"

Les épiphytes sont des plantes vivant sur d’autres végétaux. En Guadeloupe, leur abondance est remarquable en forêt dense humide. Fixées sur les troncs, les branches et les feuilles de leurs hôtes, elles forment de véritables jardins suspendus qui émerveillent le visiteur. Bien que certaines puissent grandir au ras du sol, leur installation en hauteur s’explique par la recherche de la lumière et le fort taux d’hygrométrie du milieu forestier (supérieur à 80%).
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Panneau

Borne n°5 : "Le bambou"

Le bambou (Bambousa vulgaris) est une espèce introduite par les Européens au XVIIe ou plus vraisemblablement au XVIIIe siècle. C'est devenu une espèce envahissante en Guadeloupe.
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Etang

L’exutoire

C’est par cet exutoire que les eaux du Grand-Etang donnent naissance à la rivière Bananier. Par hautes eaux, le niveau du Grand-Etang affleure le petit barrage que l’on peut apercevoir en franchissant la passerelle ; par basses eaux, malgré le barrage, l’eau s’infiltre dans des fissures du sol et continue à alimenter la rivière. Selon le régime des précipitations, le niveau du Grand-Etang peut varier d’environ 4 mètres.

lire la suite
Flore

Fougères arborescentes

La Fougère arborescente (Cyathea sp.), de la famille des Cyatheacées, comprend 6 espèces dont la plus grande (C. Arborea) peut dépasser 18 mètres. Malgré son nom, la fougère arborescente n'est pas un arbre. Les jeunes feuilles ont la forme caractéristique d'une crosse. Le stipe noir est garni des restes de pétioles. Avec la base du stipe, on peut faire des sculptures et des pots (matière fibreuse).

lire la suite
Flore

"Café-Bois"

Psychotria uliginosa, de la famille des Rubiacées, est une plante plutôt rare en Guadeloupe (présente au Grand Etang et sur les Monts Caraïbes).

lire la suite
Panneau

Borne n°12 : "Les ravines"

Contrastant avec les sombres sous-bois de la forêt dense, ce lieu enchanteur, animé par des jeux de lumière et le bruit de l’eau apparaît comme un havre de paix.
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Panneau

Borne n°13 : "Les forges de Grives"

Au bord du Grand Etang, parfois à proximité du sentier, on peut observer sur des rochers affleurants des petits amas de brisures de coquilles d’escargots.
Il s’agit en fait des restes du repas de la Grive trembleuse (Cinclocerthia rufi cauda), qui exploite les zones vaseuses et exondées du Grand-Etang où vit cet escargot.
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Flore

Corossolier montagne

Guatteria caribeae, de la famille des Annonacées, est un arbre très droit, qui a souvent plusieurs troncs. Son écorce est noirâtre et ses branches pendantes. Ses baies sont pulpeuses et noires. Son écorce servait à fabriquer des cordes et son bois les mâts des bateaux. Il est encore utilisé de nos jours pour la fabrication des canots de voile traditionnelle en Guadeloupe (kanot).

lire la suite
Panneau

Borne n°15 : "L'observatoire"

Cet ouvrage en bois flottant permet une véritable approche de la vie du Grand Etang, sa situation particulière favorise le regard sur une faune et une végétation bien spécifiques au lieu. Des fiches descriptives des oiseaux qui peuvent être aperçus sur le site sont affichées au-dessus des ouvertures d'observation. L'observation des oiseaux est plus facile après le lever ou avant le coucher du soleil. Penser à apporter vos jumelles !
NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

lire la suite
Panneau

Borne n°16 : "Un sol fragile"

Tout au long du sentier, on peut remarquer une omniprésence de racines au sol. Elles trahissent un sol jeune et superficiel dont la mise en place et la constitution sont très récentes.

lire la suite
Panneau

Borne n°17 : "Les arbres à contreforts"

L'Acomat boucan (Sloanea caribaea) appartient à la famille des Elaeocarpacées. C'est un très grand arbre pouvant atteindre jusqu'à 40 m de haut. C'est le plus spectaculaire des Sloanea. Son tronc est nu, à contreforts très importants. Son écorce est brun-rougeâtre se desquamant (perte de lamelles fines d'écorce) pour les vieux arbres. Les gens qui fréquentaient la forêt utilisaient autrefois les énormes contreforts pour abriter leur feu et faire boucaner la viande. Aujourd'hui nous savons que les feux entre les racines ne sont pas bons pour la vie des arbres.

lire la suite

Description

Balisage randonnée : jaune.

Depuis le parking des Etangs, prendre connaissance des panneaux d'information.
Descendre sur le chemin bétonné jusqu'au Grand Etang. Profiter du point de vue, puis prendre à gauche sur le petit pont en bois (écluse), pour commencer la boucle.
La trace traverse de petites ravines, continuer tout droit sur le sentier longeant le Grand Etang. S'arrêter à l'observatoire où des fiches d'identification des oiseaux présents sur l'étang sont affichées. En sortant de l'observatoire, reprendre le chemin sur la droite, qui traverse une zone de palétuviers jaunes.
Au croisement, continuer tout droit, cheminer sur le platelage en bois. A l'intersection suivante, prendre à gauche pour retourner au parking en passant par la route bétonnée.

NB : les bornes numérotées renvoient aux informations détaillées et illustrées contenues dans le "Guide de découverte du Grand Etang".

Départ : Parking des Etangs, Capesterre-Belle-Eau
Arrivée : Parking des Etangs
Communes traversées : Capesterre-Belle-Eau

Profil altimétrique


Recommandations

Arreté municipal de Capesterre Belle-Eau n°22/223 du 22.12.2022 portant modification de l'arrété n°22/207 du 8 décembre 2022 : accès partiel au site du Grand Étang, à savoir entre le parking et la zone de l'observatoire ornithologique uniquement (éboulement et arbres tombés / tempête Fiona).
---

Selon le régime des précipitations, le niveau du Grand-Etang peut varier de plusieurs mètres.
En milieu naturel, la prudence et la vigilance doivent être multipliées, d'autant que la Guadeloupe est soumise à des risques naturels. Adopter un comportement responsable est indispensable pour que la randonnée reste un plaisir !
Attention : parking non surveillé.

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Lieux de renseignement

Aire d'accueil des Chutes du Carbet

terminus de la RD4 , route de l'Habituée, 97130 Capesterre-Belle-Eau

http://www.guadeloupe-parcnational.fr/fr/des-decouvertes/ou-sinformer/chutes-du-carbet

info@randoguadeloupe.gp

Horaires d'ouverture :

  • En basse saison (du 1er mai au 30 juin puis du 1er septembre au 31 octobre) : tous les jours : de 8h00 à 13h00.
  • En haute saison (du 1er novembre au 30 avril puis du 1er juillet au 31 août) : tous les jours : de 8h00 à 16h30.

Services : point d'accueil, boutique, toilettes, parking, aire de pique-nique. Le promontoire de l'aire d'accueil est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Parkings non surveillés : ne pas laisser d’objets de valeur dans les véhicules.


En échange des services délivrés sur le site, une contribution financière est demandée aux visiteurs. Conformément aux tarifs prévus dans la nouvelle délégation de service public pour la gestion de l’aire d’accueil des chutes du Carbet, la tarification est la suivante (tarifs du 01/06/2022 au 31/05/2023) :

  • Adulte : 5,15€ / pers.
  • Enfant (jusqu'à 11 ans) : 3,10€ / pers.
  • Famille (2 adultes +2 enfants jusqu'à 11 ans) : 7,20€
  • Groupe d'adultes (8 pers. min.) : 3,60€ / pers.
  • Groupe d'enfants (8 enfants min.) : 1,55€ / pers.
  • Carte d'accès 1 an : 8,25€ / pers.

Localisation GPS : Lat: 16,04198 N - Lng: 61,63822 W.

En savoir plus

Siège du Parc national de la Guadeloupe

Montéran, 97120 Saint-Claude

http://www.guadeloupe-parcnational.fr/fr/des-decouvertes/ou-sinformer/siege-de-saint-claude

info@randoguadeloupe.gp

0590 41 55 55

Horaires d'ouverture au public de l'accueil et de la boutique :

  • Lundi, mardi et jeudi : de 8h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h00
  • Mercredi : de 8h00 à 13h00
  • Vendredi : de 8h00 à 12h30.

Services : point d'accueil, boutique, toilettes, parking gratuit. Bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite.
Localisation GPS : Lat: 16,01634 N - Lng: 61,70753 W.

En savoir plus

Accès routiers et parkings

Localisation GPS du point de départ : Lat : 16,02922 N - Long : 61,62748 W.

Sur la route RN1, depuis Saint-Sauveur (entre Bananier et le bourg de Capesterre-Belle-Eau), tourner en direction des Chutes du Carbet. Continuer sur la route RD4. La route est raide. Le parking des Etangs est indiqué à une intersection sur la gauche.

Stationnement :

Parking des Etangs

Source


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :